…parfois, on a juste besoin d

août 19, 2010 - Vienne - (1) Commentaire

Les constantes controverses autour de l´usage des méthodes de contraception ou sur la légalité de l´avortement répondent beaucoup de fois à des croyances religieuses ou politiques. Nous avons presque tous une opinion à ce sujet, mais peu de fois nous réfléchissons de façon fondée sur des faits historiques, chose qui peut élargir notre perspective et peut nous aider à analyser avec clarté le présent.

muvs-musee-de-la-contraception-et-de-l-avortement

Comment pouvons-nous comprendre quelque chose dont nous ne connaissons pas l´origine? Avec cette question comme point de départ, le gynécologue obstétricien autrichien Christian Fiala commença le musée de la Contraception et de l´Avortement à Vienne. Dans ce musée singulier nous pouvons connaître l´histoire de sujets qui ont été tabou pendant des centaines d´années, même si des cultures millénaires comme l´égyptienne, la grecque ou la romaine ne les considéraient pas comme des thèmes défendus dans l´antiquité.

Que tu sois pour ou contre l´avortement ou la contraception, le fait de parcourir ce singulier mais nécessaire musée te donnera d´excellent outils pour comprendre la planification familiale de nos jours. Toute la documentation est le résultat d´un énorme intérêt et effort du docteur Fiala pour faire prendre conscience de la santé reproductive, de façon à ce que les progrès médicaux et politiques dans ce champ soient appréciés à leur juste valeur. En plus de son travail de recherche en Uganda et en Thaïlande autour du VIH, il a actuellement une clinique à Vienne.

Même s´il s´agit d´un petit musée, il est plein d´une quantité d’information telle que les visites guidées ont une durée d´environ quatre-vingt-dix minutes. Dans la salle de la contraception on nous montre d´anciens préservatifs, les premières pilules contraceptives et aussi un bidet, un complément pour la salle de bain dont l´objectif à l’origine était l´inefficace procédé de laver le vagin après les relations sexuelles pour éviter la conception. Au sujet de l´avortement, la documentation est impressionnante, elle présente les différents procédés et objets utilisés pour interrompre la grossesse à d´autres époques ou de nos jours dans la clandestinité. Le MUVS (ses initiales en allemand), en nous dévoilant cette partie de l´histoire humaine, nous permet d´apprécier les méthodes actuelles contraceptives et de voir comment leur usage empêche la mort et la souffrance de millions de personnes. De cette même façon, il contextualise la dépénalisation et la légalisation de l´avortement, en mettant en évidence que le fait de maintenir cette pratique occultée a été vraiment nuisible pour les femmes.

Le prix de l´entrée au musée est de huit euros et pour les moins de vingt-deux ans il est de seulement quatre euros. Le MUVS ouvre ses portes du mercredi au samedi, de quatorze à dix-huit heures. En prévenant avec de l´avance, il est possible de faire des visites en groupe, dont la durée est de quatre-vingt-dix minutes, et elles peuvent aussi se réaliser en dehors des horaires d´ouverture du musée au public.

Une visite au musée de la contraception et de l´avortement nous invite à regarder avec plus d’attention la façon avec laquelle les êtres humain nous avons lutté pour notre sexualité et le contrôle de natalité dans le temps, en nous donnant des outils pour prendre les meilleures décisions au sujet de notre propre vie. Donc au lieu de regarder la télévision dans un des appartements à Vienne, cela vaut la peine de faire une visite à cet intéressant musée pour recevoir de première main de l´information sur ces thèmes, tant de fois contestés sans fondement.

(1) Commentaire

  1. Bonjour,
    J’habite en Suisse et je vais à L’école de culture générale (secondaire 2) et je dois effectuer un travail personnel, et j’ai choisi le thème de la pilule dont l’un des aspects est son histoire. Pourriez-vous me transmettre quelques information par rapport à celle-ci ou quelques image ?

    Je vous souhaite une très bonne suite.

Laissez un message

  • Votre adresse email ne sera pas publiée

Vous pouvez utiliser les balises suivantes et les attributs HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>